Crédit immobilier : vers de nouvelles chutes des taux cet été

19 juin 2019

Selon les principaux courtiers, les taux de crédits immobiliers devraient encore chuter en juillet et cet été. De quoi atteindre de nouveaux plus bas historiques.

D’aucun pensait que les taux des crédits immobiliers ne pouvaient pas tomber plus bas. Et pourtant… Le taux d’emprunt de l’Etat français à 10 ans - les fameuses obligations assimilables du Trésor, ou OAT - est passé sous la barre des 0 % pour la première fois de son histoire. Autrement dit, les marchés financiers sont prêts à perdre de l’argent pour placer leurs liquidités dans une dette souveraine sûre comme celle de la France. Une bonne nouvelle pour l’Etat certes, mais aussi pour les particuliers emprunteurs. Car ce sont en grande partie sur ces données que les banques établissent leurs barèmes de crédit immobilier.

Plusieurs scénarios peuvent être imaginés, selon les courtiers. Pour Philippe Taboret, directeur adjoint de Cafpi, des baisses de taux de 0,1% sur tous les profils (modestes comme aisés) et durées (sur 10, 15, 20 ou même 25 ans) sont à prévoir. “D’autant qu’au regard de la politique monétaire européenne, les OAT risquent de rester autour de 0% un bon moment. Des baisses de taux pérennes sont donc à envisager pour les emprunteurs” ajoute-t-il.

Même son de cloche du côté de Meilleurtaux.com. Le courtier a déjà reçu un premier barème de banque pour juillet, en baisse de 0,1% sur tous les profils d’emprunteurs. De quoi inciter d’autres établissements à s’aligner ? “Celles qui n’ont pas encore trop rogner sur leurs marges pourraient en effet suivre la concurrence”, estime Maël Bernier, directrice de la communication de meilleurtaux.com.

Un constat partagé par Ulrich Maurel, président du directoire de la Compagnie européenne de crédit (comprenant Empruntis). Selon lui, les banques qui n’ont pas encore baissé leurs taux devraient le faire d’ici septembre.“Si ce scénario s’opère, il y aura chute du taux moyen pour tous les emprunteurs”, poursuit-il.

Des taux canons qui pourraient profiter à tous donc, comme le prédit Maël Bernier : “Les dossiers sous la barre des 1% sur 20 ans pourraient se généraliser d’ici septembre”. Les profils les plus aisés seront tout de même les grands gagnants, annonce Sandrine Allonier, directrice de la communication de Vousfinancer : “Actuellement, les clients chouchoutés par les banques peuvent emprunter sur 20 ans à 0,7% ou 0,8%. D’ici quelques semaines, je ne serai pas étonnée que l’on puisse voir ces taux chuter à 0,5%”.

En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de cookies afin de vous assurer une experience optimale sur ce site.

En savoir plus J'accepte